Review

Le complexe d’Eden Bellwether, Benjamin WOOD

Débuté il y a deux semaines, j’ai profité de mon arrêt pour finir ce livre qui est un véritable coup de coeur ! Je vous en parle de suite, venez !

giphy2

                           Infos


livre-theTitre
: Le complexe d’Eden Bellwether

Auteur : Benjamin Wood

Editions : Le livre de poche

Parution : 24 Août 2016

Nombre de pages : 572

Prix : 8€60

La quatrième de couverture 

Cambridge, de nos jours. Un soir, en passant dans le campus après le travail, Oscar, aide-soignant,  est attiré par les sons de l’orgue provenant de la chapelle de King’s College. Subjugué malgré lui, il ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Dans l’assemblée, une jeune femme capte son attention. Iris n’est autre que la soeur de l’organiste prodige, Eden Bellwether. Introduit par Iris dans leur cercle d’amis, Oscar va découvrir la passion exclusive d’Eden
pour la musique baroque et ses conceptions étranges sur l’usage hypnotique se son art. Un premier roman magistral sur les frontières entre génie et folie, la manipulation et ses jeux pervers.
Un livre diabolique, impossible à lâcher. Marine Landrot, Télérama. Un savant mélange entre virtuosité romanesque et érudition scientifique. Stéphanie Dupays, Le Monde des livres. Un coup de maître tout en ambiguïtés. Baptiste Liger, L’Express.

Mon avis

Pour être sincère, je pense que je vais avoir des difficultés à donner mon avis sur ce livre. Attention, ce livre est un vrai coup de coeur mais il est tellement … complexe que je ne sais pas où commencer.

Oscar, un jeune homme banal, aide soignant dans une maison de retraite passe un jour près d’une église lorsqu’il entend le son envoûtant d’un orgue. Lui, le profane, décide d’entrer pour être plus à même d’écouter la mélodie. A la sortie de l’église il fait la rencontre de Iris, la belle Iris. Tout deux semblent être sous le charme l’un de l’autre et décident de se retrouver le lendemain. Il s’avère qu’Iris n’est pas n’importe qui. Elle est la soeur d’Eden Bellwether, le joueur d’orgue.

Oscar, par sa relation avec Iris, va entrer dans un monde auquel il n’appartient pas : celui de la bourgeoisie, celui de ces étudiants riches, névrosés, n’ayant aucun pied dans la réalité. Un monde qu’Oscar n’a jamais apprécié mais auquel il ne peut s’empêcher de se sentir attiré, lui l’enfant de la classe populaire qui a toujours rêvé de littérature mais dont il a été privé par la pression familiale.

En entrant dans cette sphère, Oscar fait inévitablement la rencontre d’Eden, le frère 220px-johann_matthesond’Iris qui est … effrayant. Voilà comme je l’ai trouvé : effrayant. Effrayant d’intelligence, de manipulation, de sournoiserie. Eden n’est pas un jeune homme normal. Il est doté d’une intelligence qui est dangereuse.

Ce virtuose de l’orgue développe une obsession pour un musicien de l’ère baroque, Johann Mattheson (qui a vraiment existé), qui pensait être capable de manipuler, d’hypnotiser l’être humain grâce à la musique de l’orgue. Par l’hypnose musicale, il pense être capable de guérir les gens. C’est ce dont est convaincu Eden qui va tenter de prouver à tous de quoi il est capable… quitte à mettre les gens en danger. Iris, sa soeur, inquiète par le comportement de son frère, décide avec l’aide d’Oscar, de faire des recherches pour recueillir des preuves pour prouver qu’il est malade. Arrive alors un éminent psychologue, Dr.CREST, qui va tenter de diagnostiquer son trouble et pour cela, il est prêt à aller aussi loin que possible dans l’expérience…

tumblr_inline_nn2kvxxelq1to5tbp_500

Ce livre est une pure merveille, il est brillant. J’ai adoré chacun des personnages, même les personnages secondaires qui, à défaut d’avoir toujours un rôle très important, apportent des éclairages sur le milieu socio-économique dans lequel vit Eden. Ils sont là aussi pour montrer l’écart qu’il y a entre le milieu populaire et la bourgeoisie.

L’auteur a réussi parfaitement, avec moi, à me faire questionner et douter sur les personnages. Dois-je douter de ce personnage car il a dit ça ou fait ça ? Suis-je entrain de me faire tout simplement manipuler ? Qu’est-ce qui est vrai  ? Qu’est-ce qui est faux ? 

Et la grande question qui a parcouru mon esprit tout au long de ma lecture et qui continue à me questionner c’est :où se trouve la limite entre l’intelligence et la folie ?  . Je trouve ça dingue cette manière dont l’auteur a réussi à m’obliger à me questionner.

Si cet ouvrage propose un certain nombre de propos très psychologique ou relatif à une étude approfondit de la musique, don’t worry, c’est tout à fait compréhensible !

Le mot de la fin 

Je n’ai qu’une chose à dire : foncez ! 

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Que lisez-vous en ce moment ? Je vous embrasse. 

bye-pocahontas

Publicités

2 commentaires sur “Le complexe d’Eden Bellwether, Benjamin WOOD

  1. J’avais acheté ce livre pour la bibliothèque où je travaille sans savoir vraiment de quoi il parlait. Maintenant ta chronique me donne envie de le lire tout de suite ça à l’air d’être une lecture vraiment particulière et fascinante !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s