Review

Un intérêt particulier pour les morts, Ann Granger

Londres. Le XIXème siècle. Un meurtre. Une … que… quoi ?!

Comment ça c’est le même pitch que le précédent article ? Non non, je vous le jure, je n’ai pas lu le même livre. Viens t’en assurer en cliquant sur « Lire la suite » 😉

livre-theInfos

Titre : Un intérêt particulier pour les morts

Auteure : Ann GRANGER

Nombre de pages: 379

Editions: 10/18

Date : 2013

Prix : 7.50 €

Quelques mots sur l’auteure

Patricia Ann Granger, connue sous les pseudonymes d’Ann Granger ou encore Ann Hulme, est une romancière anglaise. Après avoir travaillé plusieurs années dans des ambassades britanniques dans de nombreux pays, elle décide de se consacrer à l’écriture. Son premier roman Dites-le avec du poison sort en 1991 dans les pays anglo-saxons. Ann Granger est notamment connue pour ses romans policiers. A ce jour elle a écrit quatre sagas dont tous les livres n’ont pas encore été traduit.

La quatrième de couverture 

« Nous sommes en 1864 et Lizzie Martin accepte un poste de dame de compagnie à Londres auprès d’une riche veuve qui est aussi une propriétaire de taudis. Lizzie est intriguée d’apprendre que la précédente dame de compagnie a disparu, apparemment après s’être enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvée dans les décombres de l’un des bidonvilles démolis récemment autour de la nouvelle gare de St Pancras, Lizzie commence à se demander ce qui s’est passé. Elle renoue avec un ami d’enfance, devenu l’inspecteur Benjamin Ross, et commence à enquêter avec son aide, au péril de sa vie, pour découvrir la vérité sur la mort de la jeune fille dont le sort semble étroitement lié au sien. »

Pour la petite histoire

En ce mois d’Avril j’ai décidé, semble-t-il, d’élire domicile dans la belle capitale qu’est Londres. Enfin belle … Si on omet la boue et la crasse caractéristique du XIXème siècle ! L’Angleterre et le XIXème siècle c’est le combo gagnant pour moi. J’aime l’ambiance qui s’en dégage et cette époque me subjugue. Je n’ai pas forcément besoin de me plonger dans du Jane Austen, Gaskell ou Brontë pour retrouver cette époque. Quand des contemporains se décident à prendre pour sujet l’Angleterre du XIXème je suis toujours partante.

Après avoir éprouvé une petite déception avec ma lecture d’Anne Perry je voulais lire tout à fait autre chose. C’était sans compter mon passage au Furet du Nord ce weekend. Et oui j’ai craqué. Cela faisait bien trop longtemps que la couverture de Un intérêt particulier pour les morts, premier tome de la série consacrée à Elizabeth Martin, me faisait de l’œil.

On applaudit les éditions 10/18 pour la conception de ces magnifiques couvertures qui ont raison de mon compte en banque !

good-job

C’est avec la BO de la série Downton Abbey dans les oreilles que ma lecture s’est faite. Ne me demande pas pourquoi mais je trouvais que ça matchait bien.

Mon avis

Le récit est segmenté en différents points de vue à savoir Lizzie Martin et Ben Ross, l’inspecteur. L’histoire commence avec l’arrivée de Lizzie dans la capitale. Et quelle arrivée. A peine a-t-elle mis les pieds à Londres qu’elle passe à côté du chantier de la Gare St Pancras dans lequel vient d’être retrouvé le cadavre d’une jeune femme.

Lizzie se voit obliger de vivre dans la capitale à la suite du décès de son père, un médecin de campagne. A Londres elle va vivre chez sa tante pour qui elle aura le rôle de dame de compagnie. Difficile pour Lizzie qui n’a clairement pas la langue dans sa poche.

Lorsque l’on découvre que le corps de jeune femme était celui de sa prédécesseur les questions vont bon train. Qui a tué cette pauvre fille ? Pourquoi ? Lizzie est-elle en danger ?

L’enquête a été transmis à un jeune inspecteur du nom de Ben Ross qui se trouve être une ancienne connaissance de Lizzie. Fils de mineur, ce jeune homme représente la réussite de l’ascension sociale grâce à la persévérance et au travail.

J’ai beaucoup apprécié les personnages et la manière dont ils sont dépeints. Lizzie est un personnage fort, une langue bien pendue, un caractère affirmé. Elle est à contre courant par rapport à son époque. Je n’ai pu m’empêcher de faire des parallèles avec le personnage d’Hester dans l’oeuvre d’Anne Perry (cf mon article ). Ce qui me dérange c’est que dans ces deux œuvres, Hester et Lizzie sont représentées comme des femmes proches de la trentaine qui ont un caractère fort et elles sont dépourvues de beauté. Une fois ça passe mais deux fois ?! Que sommes-nous censés comprendre ? J’ai l’impression que les auteures refusaient d’attribuer un trop plein de caractéristiques positives au point qu’elles en créent un stéréotype. Grande gueule = peu de beauté = à-trente-ans-t’es-toujours-pas-mariée.

Mention spéciale pour Bessy, fillette au service de la tante de Lizzie qui m’a fait bien rire avec ses réparties !!!

Concernant Ben Ross je n’ai pas grand chose à dire. Il est un peu rustre avec ses collègues mais il fond comme un bonhomme de neige au soleil lorsqu’il se retrouve avec Lizzie. C’est mignon.

Et l’enquête dans tout ça. L’auteure n’épargne pas le lecteur et nous amène à douter d’une paire de personnages. A nous de démêler le vrai du faux. Le fait de notre mettre sur de fausses pistes j’ai trouvé assez intéressant car cela nous permet de ne pas douter trop rapidement de qui est le coupable. L’alternement des points de vue nous permet de voir l’évolution de l’enquête à la fois de l’intérieur, c’est-à-dire au cœur même de l’endroit où tout à commencé (chez la tante de Lizzie) et de l’extérieur c’est-à-dire du côté de la police. Cette alternance apporte un vrai plus. J’adore ça. Ce que j’aime encore plus c’est que nous sommes à la fois sur un point de vue masculin et un féminin.

En bref

Une enquête bien sympathique qui permet en plus de faire la connaissance des personnages. C’est avec plaisir que j’irai lire la suite des aventures de Lizzie.

5253_0_20111110113017

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s